Si vous n'arrivez pas à visualiser correctement l'animation, essayez l'une ou les deux solutions suivantes :

1- Assurez-vous que javascript est activé sur votre naviguateur et /ou

2- Mettez à jour votre lecteur Flash en Cliquant ici pour obtenir la dernière version du lecteur Flash gratuit.

Page d'accueil

Accueil > Informations pratiques

Informations pratiques

Ci-dessus, informations diverses selon des Questions/Réponses. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez d’autres questions.

Quelle est la meilleure période de l’année pour visiter l’Ouzbékistan et l’Asie Centrale ?
La meilleure période est de mi-mars à juin puis septembre-octobre. Le printemps et l’automne sont les périodes les plus favorables : le ciel est bien dégagé et la luminosité extraordinaire (températures fraîches en soirée, mais agréable le jour). L’été, chaleur sèche plutôt bien supportable (températures 30 à 35 °C). Avec un climat de type continental, les hivers sont très froids : seules les zones de basse altitude semi-désertiques se prêtent encore au voyage.

Quelles sont les formalités administratives ?
— Ouzbékistan : un passeport valide six mois après la date de retour de votre voyage ; Visa à obtenir avant votre départ, informations sur le site de l’ambassade d’Ouzbékistan en France. — Tadjikistan : si arrivée à Dushanbé, visa obtenu à l’aéroport avec des documents que nous vous remettrons. Si arrivée à Tashkent et entrée par voie terrestre, visa à obtenir avant votre départ auprès de l’ambassade du Tadjikistan à Bruxelles en Belgique. — Kirghizistan : visa obtenu sur place. — Turkménistan : visa obtenu sur place grâce à une lettre d’invitation que nous vous enverrons.
Vous devrez nous adresser lors de votre inscription, un scan des quatre premières pages de votre passeport, indispensable pour l’émission des billets des vols intérieurs, l’achat de billets de train ou pour les documents administratifs en cas de séjours combiné.

L’Ouzbékistan est-il un pays sur ?
L’Ouzbékistan est un pays sûr qui met d’important moyen pour garantir sa sécurité, notamment vis-à-vis de l’islamisme. Le sentiment de sécurité est réel et les touristes se baladent en toute décontraction dans le pays. Pour les voyages combiné Ouzbékistan/Tadjikistan, nous traversons la frontière à la hauteur de la ville de Bekobod en rase campagne, dont le passage est entièrement sécurisé.

Quel est le décalage horaire ?
+ 3 h en été et + 4 h en hiver.

Quel est le type de nourriture ?
La cuisine est bonne, variée et copieuse. Les repas se composent de légumes frais (concombres, tomates, etc.), viandes (mouton, poulet, viande grillée, etc.) et laitages. Très parfumée, l'alimentation est peu épicée. Boisson : l'eau minérale peut s'acheter dans les villes et villages. Pendant nos séjours, une bouteille d’eau (0,5 l) par personne et par repas est incluse dans le prix. L'eau des sources est à traiter avec des pastilles purifiantes. Le thé est servi lors des repas mais le café est très peu répandu et difficile à trouver. — Dans les maisons d’hôtes, les repas sont préparés par les propriétaires. — Dans les villages traversés pendant les transferts, nous allons manger au restaurant. — Durant les treks et en montagne : les repas sont préparés par un cuisinier et ses aides, à base de produits locaux. Un complément de vivres énergétiques (fruits séchés, biscuits...) est également fourni.

Comment payer sur place ?
Vous pouvez choisir d’emporter avec vous des espèces à changer ou de retirer en distributeur. Dans ce cas, uniquement des dollars vous seront donnés. La monnaie locale est le sum (UZS) dont le cours indicatif est 1 € = 3 000 UZS environ (1 000 UZS = 0,33 €). Les euros et dollars sont acceptés partout.

Il y a-t-il des vaccins obligatoires ? D’autres recommandations concernant la santé ?
Non, aucun vaccin n’est obligatoire mais nous vous recommandons d’être à jour concernant la diphtérie-tétanos-poliomyélite +/-coqueluche, tuberculose, fièvre typhoïde, hépatites A et B. Pas de paludisme mais des moustiques, prévoir donc une protection individuelle contre les piqûres de moustiques (répulsif, vêtements amples et couvrants).

Qu’en est-il de l’électricité ?
Le courant est du 220 V et les prises de courant sont aux normes européennes, donc pas besoin d’adaptateurs. Il faut néanmoins prévoir une autonomie suffisante ou plusieurs batterie pour les appareils photos pendant les treks car il n’est pas possible de recharger en route.

Comment puis-je communiquer avec les ouzbeks ?
A moins de parler couramment l’ouzbek, parlée par 65 % de la population, la langue de communication commune est le russe. Les marchands peuvent parler quelques mots d’anglais et de français mais ne vous attendez pas à de longues conversations ! Le plus simple étant de demander à votre guide de faire l’interprète afin d’éviter toute confusion.

Que puis-je ramener comme souvenirs ?
Les céramiques, les théières, les broderies, les foulards, les objets en bois sculpté et les peintures constituent les principaux souvenirs que vous pouvez rapporter. Dans le bazar vous pouvez également trouver du thé bien moins cher qu’en Europe ainsi que des fruits secs et des noix de toutes sortes. Les tapis viennent principalement du Turkménistan. Attention si vous achetez un souvenir ancien, son statut d’ « antiquité » peut être source de confiscation par la douane lors de votre embarquement. Il est également usuel de pratiquer le marchandage en Asie Centrale, avec des baisses de l’ordre de 20 à 30 %.

Faut-il laisser un pourboire ?
Les pourboires font partie de la culture du pays en ce qui concerne les guides et l’équipe qui vous accompagne (chauffeur, muletiers…) . Il est de tradition de constituer une cagnotte remise à la fin du voyage aux différents membres. Ce geste de remerciement, variable selon l’itinéraire et la durée, et auquel chacun participe selon sa satisfaction, est toujours apprécié. A titre d’indication : 20 à 30 euros par participant et par semaine.

Je ne bois pas ou peu d’alcool mais je participe à un toast. Que faire ?
En Ouzbékistan, la cérémonie du toast est très répandu et vous y serez convié. Dans les maisons d’hôtes, il n'est pas rare de voir le maître ou maîtresse de maison porter un toast. Par ailleurs, il est parfois possible de se faire inviter à une cérémonie, notamment en réalisant des photos d’un mariage. Il est alors de bon ton de faire la fête avec vos hôtes. Au cours de ces cérémonies, les femmes et les hommes sont séparés. Chaque convive porte un toast (de vodka), accompagné d’un long discours. Si vous avez l’occasion d’y participer, vous serez tenu de réaliser un long discours en français, que votre guide traduira en russe. Il est souvent difficile de quitter ces cérémonies. Nous vous conseillons de remercier vos hôtes très chaleureusement, de vider votre verre puis de partir. Sachez qu’il est délicat pour un homme de refuser un verre offert mais le fait de tremper au moins les lèvres fera bonne figure.

Concernant le matériel à emporter, notre organisation ou les informations pour venir en Ouzbékistan, n’hésitez pas à consulter les onglets situés entre le titre et l’itinéraire de chaque voyage.