Si vous n'arrivez pas à visualiser correctement l'animation, essayez l'une ou les deux solutions suivantes :

1- Assurez-vous que javascript est activé sur votre naviguateur et /ou

2- Mettez à jour votre lecteur Flash en Cliquant ici pour obtenir la dernière version du lecteur Flash gratuit.

Page d'accueil

Accueil > > > Visite de Samarcande et Boukhara

Visite de Samarcande et Boukhara

Si vous n'arrivez pas à visualiser correctement la visite en images, essayez l'une ou les deux solutions suivantes :
1- Assurez-vous que javascript est activé sur votre naviguateur et /ou
2- Mettez à jour votre lecteur Flash en Cliquant ici pour obtenir la dernière version du lecteur Flash gratuit.
3wkom referencement


Visite de Samarcande et Boukhara

Jour 1 Tashkent – Bukhara

Arrivée dans la matinée à Tachkent. Transfert a l’hotel. Petit dejeuner. Visite de la capitale. Excursion à Tashkent avec les visites suivantes : l’ensemble architectural Khazrat-i-Imam qui comprend le mausolée Abu-Bakr-al-Kaffal Shanshi, la madrasa Barak Khan, la mosquée du Vendredi flanquée de deux minarets de 54m et la madrasa Moyie Mubarek avec l’ancien Coran du VIIe s réputé le plus ancien au monde, vous découvrirez une ville à double visage des étalages d'épices du bazar de Tchorsu. Envole pour Boukhara. Si le temps le permet, premières visites à Boukhara : ensemble Liabi Khaouz (XVIe - XVIIe s.) comprenant la médersa et khanaka Nodyr-Divan-Beghi et la médersa Koukeldach, mosquée Magokki Atori (XIIe siècle).

BOUKHARA

Considérée comme l'une des plus anciennes cités d'Asie centrale, Boukhara est célèbre pour ses 360 mosquées (une par rue) et ses minarets. Elle fut, dit-on, édifiée sur une colline sacrée utilisée au printemps pour les sacrifices par les Zoroastriens et est mentionnée dans l'Avesta, leur livre sacré. Le nom de Boukhara serait une déformation du mot "vihara" qui signifie "monastère" en sanscrit. Au cours des siècles la ville aura plusieurs noms : Numiykat, Madina-ut-Tudjar ou Fahira. Elle aurait été fondée au XIIIe siècle avant notre ère durant la domination des Suyavouchids, près de 1000 ans avant la conquête d'Alexandre.

Jour 2 - Boukhara

Journée entière consacrée à la visite de Boukhara : Tim d’Abdoulakhan, médersa d’Oulougbeg construite par Oulougbeg, le prince astronome de Samarcande, médersa d’Abdoulaziz Khan (l'architecture et la décoration de l'imposante médersa bâtie sous les Cheibanides furent réalisées par les meilleurs maîtres artisans de l'époque), l'ensemble Poi Kalon, des XIIe et XVe siècles qui comprend le minaret surnommé "minaret de la mort" (qui ne servait qu'à appeler les fidèles à la prière). Poursuite de la visite avec la mosquée et médersa de Miri Arab (très bel exemple d'architecture en briques), forteresse Ark (extérieur), mausolée Chor Minor (les quatre minarets), mausolée d’Ismail Samani, surnommé "la perle de l'Orient", construit par Ismail Samani pour son père Akhmad: ce tombeau dynastique est le plus ancien mausolée musulman d'Asie centrale. Puis découverte de l'ensemble Bolo Khaouz (qui comprend une mosquée, un minaret et un bassin), mausolée de Tchachma Ayoub ("la source de Job") qui date des XIVe et XVIe siècles. La source, réputée pour ses vertus curatives, est censée guérir les maladies de peau.

Jour 3 Boukhara

Excursion à l’extérieur de la ville qui nous mènera à la résidence d’été des derniers émirs de Boukhara avant leur reddition finale, puis sur le vivant lieu de pèlerinage Bahouvuddin Naqshbandi où le saint soufi est vénéré parmi tous. Abritant deux antiques mosquées, un délicat minaret et le mausolée de Naqshbandi, le complexe est l’un des plus sacrés, des plus sereins et des plus auréolés du monde islamique. L’occasion pour nous d’aborder l’univers du soufisme, incarnant l’essence panthéiste de la religion et de la philosophie islamiques qui a absorbé le néoplatonicisme, le judaïsme, le christianisme, le zoroastrisme et le bouddhisme. Excursion dans la nécropole de Tchor-Bakr avec des tombeaux des descendants de Mahomet.

Jour 4 Boukhara - Samarcande

Le matin depart en train pour Boukhara. Découverte de Samarcande, une des villes mythiques de l'Asie centrale, ancien carrefour des caravanes de la Route de la Soie, venant de Chine, d'Inde, d'Iran… Plusieurs fois détruite, Tamerlan en fit enfin la capitale de son empire. Visite du mausolée Gour Emir (XVe siècle) abritant les tombeaux de Tamerlan et de ses descendants, orgueil de Samarcande avec sa superbe coupole côtelée bleue turquoise. En Ouzbékistan, on dit : "Si le ciel disparaît, la coupole de Gour Emir le remplacera". Nous terminons notre journée avec l'observatoire d’Oulougbeg construit au XVe siècle.

Jour 5 - Samarcande

Nous débutons notre journée de visite par la spectaculaire place du Reguistan, la plus belle d’Asie centrale, entourée par la mosquée Bibi Khanym (XVe siècle) et par trois médersas imposantes : médersa d’Oulougbeg (XVe siècle), médersas Cher Dor et Tillya Kori (XVIIe siècle). C'est en 1399, au retour de sa campagne en Inde que Tamerlan a décidé la construction de la mosquée, connue aujourd'hui sous le nom de sa femme Bibi Khanym. Visite du marché local, très animé. Pour les personnes intéressées, possibilité d'assister à un spectacle de danse en fin d'après-midi (à réserver sur place).

SAMARCANDE

Samarcande est l'une des villes les plus anciennes et l'un des plus vieux centres culturels du monde. Avec une histoire de 25 siècles, c'est une ville de légendes. Samarcande était le centre de la Sogdiane. Elle survécut aux multiples invasions, d'Alexandre le Grand - qui s'enthousiasmait déjà sur sa beauté -, aux Arabes, en passant par les Mongols. Timour le Grand en fit sa capitale, qu'il voulait capitale du monde. A travers toutes ces périodes, la culture de Samarcande se développa, s'entremêlant au fil des siècles avec celles de l'Iran, de l'Inde, de la Mongolie, de la Chine et de bien d'autres. Elle a gardé de son passé une forte influence tadjik, les Ouzbeks ne prenant le contrôle de la ville qu'au XVIe siècle. Samarcande est un véritable "seuil du paradis" au nom magique, un peu mystérieux, une longue invitation au voyage pour les artistes et les rêveurs. Elle a conservé ses coupoles vernissées, ses murs aux couleurs vives et ses mausolées qui constituent autant de joyaux de l’architecture d’Asie centrale.

Jour 6 - Samarcande - Tachkent

Découverte de la nécropole de Chakhi-Zinda composée de 11 mausolées datant du XIe au XIXe siècle dont celui de Kussam-ibn Abbas (cousin du prophète Mahomet). Dans l'après-midi, transfert à la gare (6km, 10mn de route) pour notre trajet en train à grande vitesse "Afrosiyob" à destination de Tachkent. Arrivée dans la soirée à la capitale et transfert à l'hôtel (5km, 15mn de route).

Jour 7 - Tachkent - vol de retour

En fonction de vos horaires de vol, temps libre à Tachkent. En cas de vol dans l'après-midi, le déjeuner sera à notre charge. Transfert à l’aéroport et vol de retour.

 

La visite comprend
• Un guide culturel francophone.
• Les entrées dans les sites et monuments.
• Les transports nécessaires.
• Le(s) repas de midi.

 



<< Retourner à

 

Votre avis nous intéresse

Image Captcha

Veuillez recopier les 2 caractères de l'image dans ce champ :

(*) Mentions obligatoires






Visite de Samarcande